La Roulotte de Casimir

Cap Capestang

(JPG)

Les bords du canal du midi offrent des routes adjacentes entre les collines du Minervois. Narbonne puis Béziers, droit devant, c’est le puzzle de 200 kms de périphéries urbaines. Il semble que le temps s’annonce clément pour les jours à venir. Juste de quoi longer la côte sans avis de tempête. Trois grosses étapes pour rejoindre St-Gilles en Camargue, et la première belle tranche citadine sera avalée. Resteront Nîmes et Avignon.

(JPG)

Les sabots des chevaux sont usés comme des vieux sabots usés. Hipposandales pour tout le monde et mouillage quotidien de la chemise pour poser les chausses. Tsarine use à l’arrière. Même les semelles de ses godillots donnent de l’angle. Casimir, grande forme, haut de gamme, toujours égal à lui-même, placide et observateur, généreux et nonchalant. Fiona, craintive, saute sur tout ce qui bouge, écarts, bonds, relevés de tête, tout y est pour en faire un cheval dangereux malgré sa gentillesse.

(JPG)

Les enfants dans tout cela, ils jouent, ils rient, ils crient, ils mangent, rejouent encore et dorment alors. Ils dorment comme des enfants pour qui tous les jours pourraient être dimanche. C’est une prouesse de leur maintenir le rythme scolaire, mais ils sont à niveau. Les parents pour leur part, ahanant, la bouche grande ouverte, se cramponnent à leurs crampes et, rompus aux courbatures, après s’être relevés par cent fois dans le jour, brassent la kyrielle de gestes techniques afin de porter le projet de bohème dans son bienheureux cours. Le soir, tard, assoiffés de sommeil, ils tombent dans une fatigue d’hibernation sans rêves.

(JPG)

Dans les dédales des petites routes longeant la côte, on a fini par trouver notre chemin. C’est la bonne période pour traverser ces endroits, eaux et herbes ne sont pas rares, la saison d’été s’annonce au vu de l’organisation qui s’y prépare mais pas de touristes, les plages vides et la mer froide. Nous nous régénérons du grand air venu du large et du soleil tout autant dans le ciel.

(JPG)

Vias, Agde, Marseillan plage, arrêt sur les flots bleus. Pêche. Bateau. D’autres rêves de vents.

(JPG)

Salut à vous les amis, Coralie, Xav, David, Nono, Thierry (t’y est riche mon fils)Izmachine, Fil, merci de vos bons soins, de votre accueil et les bonnes rigolades et à un des jours sur la route, pour ceux qui visent des étapes au Kazaksthan ou dans L’Altaî. Portez vous bien et restez comme vous êtes, c’est ainsi qu’on vous aime.

Répondre à cet article